Ecoutez cet article

Néhémie Mwilanya considère le sénateur à vie, Joseph Kabila comme l’architecte incontesté de la première alternance pacifique en RDC.

L’ancien directeur de cabinet du président honoraire l’a clamé vendredi lors de la présentation de son livre intitulé : « La République démocratique du Congo sous Joseph Kabila. Devoir de mémoire ».

Contrairement à ce que le commun de mortels retient, le professeur Mwilanya a présenté une image beaucoup plus positive de son leader politique (autorité morale du FCC).

« Joseph Kabila est incontestablement l’architecte de la première alternance pacifique, issue des élections libres et démocratiques entièrement financées par la République démocratique du Congo », a-t-il démontré.

Dans son livre de 358 pages, l’auteur rappelle que lors de son arrivée au pouvoir en 2001, le prédécesseur de Félix Tshisekedi n’avait trouvé que 51 millions de dollars américains de réserves de change. Par contre, a-t-il fixé, à son départ en janvier 2019, Kabila fils a laissé à son successeur un pays avec 1,3 milliards de dollars américains de réserves de change.

Néhémie Mwilanya a inventorié plusieurs progrès enregistrés sous le règne de Joseph Kabila. Notamment, le démarrage de la gratuité de l’enseignement de base mais aussi le paiement d’un enseignant d’université qui touchait 2.000$ contre 1.000$ malheureusement aujourd’hui. Ce qui justifie, selon le professeur Faustin Toengaho, la grève qui se vit actuellement dans les universités. Le professeur de Droit à l’université de Kinshasa a parlé également de nombreuses infrastructures ( routes, écoles, hôpitaux) construites sous le règne de Kabila.

Patrick Mputu
Ouragan

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici