Ecoutez cet article

Joseph Kabila s’est exprimé sur la création du Front Commun pour le Congo. Au journal Le Soir (Belgique), il s’est expliqué sur cette décision.

« Le FCC, c’est une idée qui date du lendemain des élections de 2006, j’étais conscient du fait que tous les Congolais devaient cheminer ensemble. A l’époque, j’avais fait appel à Jean-Pierre (Bemba), mon ancien vice-président, et même nos amis de l’UDPS, pour que nous travaillions ensemble. Pour relever les défis de la paix, de la reconstruction, de la sécurité, de la stabilité, je pense qu’il faut que tout le monde s’implique. C’est pourquoi, l’an dernier, après les accords de la saint-Sylvestre (31 décembre 2016), où plusieurs partis d’opposition étaient entrés dans le gouvernement, je leur avais posé la question : après avoir travaillé ensemble depuis une année, allons-nous aller aux élections en tant que frères et sœurs ou en tant qu’ennemis ? Cette réflexion a abouti à la création des FCC, on y soutient un même candidat, un même programme de reconstruction économique… ».

Il défend également l’idée d’avoir des grands ensembles dans le paysage politique congolais.

« Je ne crois pas, il y a plusieurs tendances au sein des FCC, les libéraux, les socialistes, d’autres… D’ailleurs, au lieu d’avoir 600 partis politiques, je crois préférable d’avoir de grands ensembles, avec un total de quatre à cinq partis politiques qui transcendent les régions, les ethnies… Si les autres se regroupent aussi, c’est une bonne tendance ».

En fonction depuis le 17 janvier 2001, Joseph Kabila, 47 ans, a désigné Emmanuel Ramazani Shadary comme candidat du Front Commun pour le Congo (FCC), la coalition électorale dont il est l’autorité morale.

actualite.cd

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici