Ecoutez cet article

Le ton monte entre les Katumbistes et les Kabilistes au pouvoir.

S’il n’y a pas élections cette année, Olivier Kamitatu Etsu menace de recourir aux grands moyens. Une allusion qui à peine voilée à la guerre, selon plusieurs observateurs.

Le porte-parole de Moïse Katumbi a aussi traité, sans le citer, le président de la République de » cupide » et » d’illégitime ».

« À cause d’un homme cupide et illégitime qui s’accroche au pouvoir, le peuple congolais est livré à la violence et condamné au nomadisme ! Faute d’élections au 23 décembre, il faudra recourir aux grands moyens ! Que personne ne nous condamne ! À bon entendeur…! », a indiqué Olivier Kamitatu via twitter.

Dans l’entre-temps, le pouvoir Kabiliste ne cesse de multiplier des stratégies pour empêcher le candidat Ensemble de se présenter à la prochaine présidentielle. Après les affaires
Recrutement de mercenaires et spoliation d’un immeuble, ils ont trouvé l’affaire double nationalité de Katumbi, accusé d’avoir acquis la nationalité italienne.

« Nous pouvons tout pardonner à Moïse Katumbi sauf la double nationalité… », avait lancé le secrétaire permanent du PPRD lors d’une manifestation publique à Kinshasa.

Les Katumbistes ne l’entendent pas de cette oreille.

Pour Gabriel Kyungu-wa-Kumwanza, Moïse Katumbi sera candidat président de la République.

« Si Moïse Katumbi n’est pas candidat, il n y aura pas élections cette année…», avait lancé Kyungu dans un entretien avec un média local.

À la veille des élections au lieu de faire baisser la tension politique, celle-ci ne fait que monter entre le pouvoir et les Katumbistes notamment.

Jeff Kaleb Hobiang

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici