Ecoutez cet article

Quatorze personnes ont trouvé la mort le vendredi 22 novembre dernier dans la cité de Ndjoko Punda, à 180 Kilomètres au Nord de Tshikapa en territoire de Luebo (Kasaï) de suite d’une pluie diluvienne, indique le chef de secteur de Ndjoko Punda, Éric Joël Baditu Tshibuabua.

« Nous sommes dans la plus grande tristesse. La pluie du vendredi 22 novembre a dévasté la cité de Ndjoko Punda. Après fouilles, nous avons ramassé 14 corps dont 4 jeunes filles, 3 femmes et 7 hommes. 486 personnes sont grièvement blessées. Cinq parmi ces blessés nécessitent une évacuation car la cité n’a pas la capacité de les prendre en charge », explique à ACTUALITE.CD, le chef de secteur qui révèle que les morts l’ont été de suite de l’écroulement des murs des maisons.

Quant aux infrastructures, l’antenne locale de la nouvelle société civile du Congo fait un bilan désastreux.

« 2513 maisons, 15 centres hospitaliers, 63 écoles et 51 temples sont détruits. 8779 personnes sont sans abris et 20.337 élèves ont vu leurs écoles détruites », explique François Bonga de la nouvelle société civile du Congo.

Le gouverneur du Kasaï Dieudonné Pieme qui dit avoir dépêché une mission de son gouvernement à Ndjoko Punda, lance un appel à l’aide: « La province n’a pas la capacité de faire face à cette situation. J’en appelle à l’intervention du gouvernement central », précise-t-il.

Le chef de secteur signale l’arrivée depuis le lundi dernier d’une équipe des organisations sur place pour une évaluation de la situation.

« Des humanitaires avec en tête l’Unicef sont arrivés le lundi 25 novembre pour une mission d’évaluation. Mais vu la gravité de la situation, l’Unicef nous a remis 12 cartons des médicaments essentiels pour des interventions urgentes. 220 bâches pour les personnes sans-abris et quelques paires des pantoufles pour les élèves. Mais c’est insuffisant », déclare le chef de secteur.

Sosthène Kambidi
Actualite.cd

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici