Ecoutez cet article

Après une longue période de silence qui a provoqué diverses interprétations au sein de l’opinion, le président de la plateforme électorale Ensemble pour le Changement a condamné ce lundi 28 janvier 2019, les heurts à l’UNILU qui ont causé la mort de trois étudiants et un policier.

“Les revendications des étudiants de l’UNILU sont légitimes et manifester pacifiquement est un droit. Une université n’est pas un champ de bataille! Il n’est pas acceptable que chaque manifestation en RDC soit réprimée dans le sang. Il faut un procès public pour les coupables”, a indiqué Moïse Katumbi via Twitter.

Contrairement à son directeur de cabinet, Moïse Katumbi n’a cependant pas fait allusion aux mesures prises par le président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi.

Rappelons par ailleurs que l’ancien gouverneur de l’ex province du Katanga demeure toujours membre de la coalition de l’opposition LAMUKA qui soutient et défend la victoire de Martin Fayulu à l’élection présidentielle de décembre dernier.

Jephté Kitsita

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici