Les professeurs de l’Université de Kinshasa ont déclenché un mouvement de grève sèche le mercredi 7 août dernier. Ils accusent le Gouvernement de ne pas respecter ses engagements pris en novembre 2018.

Cette décision de grève a été prise à l’issue de l’Assemblée générale de l’Association des professeurs de l’Université de Kinshasa (APUKIN) tenue mercredi dernier sur le campus de cet alma mater.

“L’APUKIN décide de la cessation complète de toutes les activités académiques, scientifiques et pédagogiques à l’UNIKIN et partout ailleurs jusqu’à la satisfaction totale des revendications des professeurs”, a déclaré le rapporteur de cette association, le professeur Michel Makaba.

Selon un communiqué qui a sanctionné la fin de cette réunion, les professeurs de l’Université réclament entre autres :

  1. Le remboursement du trop-perçu sur le dossier véhicules ;
  2. Le paiement de 5 mois de manque à gagner sur la prime de partenariat ;
  3. L’amélioration de la rémunération du professeur au standard de l’UNESCO ;
  4. Et l’application de la Loi-cadre dans ses dispositions relatives aux élections des Recteurs au sein des universités.

L’APUKIN affirme constater avec regret un manque de volonté politique côté Gouvernement. Ce, malgré les multiples demandes menées en vue de rencontrer le chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Rappelons que ces mêmes revendications ont été à la base de plusieurs grèves des professeurs de l’Unikin depuis l’année académique 2017-2018.

Orly-Darel Ngiambukulu

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici