Ecoutez cet article

Les 30 corps retrouvés calcinés après l’accident de Mbanza-Ngungu seront enterrés ce jeudi au cimetière de Mbenseke, dans la périphérie de Kinshasa. L’inhumation interviendra après une cérémonie funéraire collective prévue au Camp PM à Matadi Kibala en présence des proches des disparus.

« Tout a été décidé sans information aux familles des victimes », a déploré Willy Akonda Lomanga, responsable de l’association des familles des victimes. Selon lui, il s’agira d’une cérémonie à la va-vite, il n’est pas prévu que les proches des disparus prennent la parole, s’est-il inquiété. Selon nos informations, les proches de ces victimes disent toujours attendre l’assistance promise par le gouvernement.

Le drame survenu le dimanche 20 octobre a fait officiellement une trentaine de morts et 19 blessés. Il s’agit d’un grand bus surchargé en provenance du marché frontalier de Lufu qui avait fini sa course dans une parcelle. L’engin qui transportait les passagers et des produits inflammables avait pris feu après avoir fait plusieurs tonneaux. Selon les premiers éléments d’enquête, il se serait posé un problème au niveau de son système de freinage.

Cet accident mortel avait suscité un élan de solidarité à travers le pays. Le président Tshisekedi qui devrait se rendre au Japon pour assister à l’intronisation du nouvel empereur du pays du soleil levant avait annulé son déplacement. Parti au chevet des victimes, il avait instruit le gouvernement de prendre des dispositions utiles pour enterrer les morts et assurer la prise en charge des rescapés blessés.

Cas-Info

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici