Ecoutez cet article

Il avait annoncé son arrivée à Kinshasa. Moïse Katumbi est là. Le leader d’Ensemble pour la République va consulter ses troupes dans la capitale avant de lever l’option finale.

Vexé par le parti au pouvoir qui a fait le forcing pour imposer Kadima à tête de la commission électorale en foulant aux pieds les règles de jeu, il n’impose rien. Il veut écouter les cadres de son parti, échanger et puis tirer la conclusion. Au finish, une décision sera prise. Beaucoup de ténors du parti plaident déjà pour la rupture avec le régime Tshisekedi décidé à faire un passage en force.

L’heure des grandes manœuvres a commencé. Dans quelques jours, l’option sera levée. Le départ de l’Union sacrée sera acté, assure un élu de l’Ituri déçu par les dérives de l’Udps. Une marche des forces politiques et sociales est annoncée pour le 06 novembre 2021 pour dénoncer l’imposition de Kadima à la centrale électorale.

Dan Kalala Kalambay
Ouragan

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici