Ecoutez cet article

Les travaux de réhabilitation en urgence d’une partie de la chaussée sur la nationale Nº1 ont débuté dimanche 24 mars, a indiqué le Directeur général de l’Agence congolaise des grands travaux (ACGT), Médard Ilunga. Cette route a été emportée par la progression d’une tête d’érosion qui avait coupé samedi 23 mars, la chaussée, à la hauteur du quartier Mitendi.

D’après, lui, il était important de remettre en état la couche de la chaussée dans un temps record avant d’entamer les travaux anti-érosifs de grande envergure. Ces travaux sont exécutés par l’entreprise chinoise CREC 7 sous la supervision de chef de mission de contrôle des travaux sur la Route Nationale Nº 1 de l’ACGT, Joseph Kihanga Temba.

« Les travaux que nous sommes en train de faire maintenant, ce sont les travaux de sauvegarde de ce site érosif. Nous devons remettre le trafic avec les deux bandes. Ce qui a fait qu’aujourd’hui même déjà nous avons reconstitué la couche de la plateforme de la route qui était partie avec les eaux de pluie », explique Joseph Kihanga Temba.

Pour lui, l’érosion à remblayer est d’à peu près 30 à 40 même 50 m, et il faudrait construire une glissière qui va amener les eaux plus loin.

« Nous allons créer un grand bassin de rétention des eaux. De manière à ce que toutes les eaux qui pourront venir puissent être retenues dans ce grand bassin qui va être construit », poursuit Joseph Kihanga Temba.

Il ajoute que toutes ces têtes d’érosions qui menacent la route nationale numéro 1 sont souvent la conséquence des constructions anarchiques constatées tout le long de cette route.

Radio Okapi

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici