Ecoutez cet article

Depuis vendredi 26 novembre 2021, l’eau mélangé au sable coule aux robinets dans la commune de Ngaliema, précisément au quartier Mama Yemo, référence Mondo/pompage. Il suffit d’ouvrir le robinet en vue de remplir un récipient pour constater au fond de celui-ci du sable en quantité qui inquiète. D’où viendrait ce sable ? Comment est-il arrivé jusque chez les paisibles abonnés de la société de distribution d’eau ?

Deux hypothèses sont plausibles. La première : il y aurait négligence à la station d’épuration de pompage qui alimente le quartier Mama Yemo. Les agents commis à l’épuration de l’eau s’évertuent parfois à subtiliser les produits de traitement. Ils auraient substitué du sable dans un sac de chaux vive utilisée pour le blanchiment de l’eau. Ou il y aurait fuite dans le module de filtration à l’usine d’épuration.

La deuxième : le réseau d’épuration renferme dans ce quartier les tuyaux troués, certains depuis plus d’une année. En dehors des dégâts causés par l’eau qui s’y échappe à la voirie dans ce quartier, le sable entraîné par les eaux de ruissellement de ces derniers jours se serait infiltré dans les tuyaux par des trous devenus béants du fait que personne ne s’en occupe.

Cette situation fait craindre la recrudescence des maladies hydriques dans cette partie de la capitale. D’où l’urgence à intervenir pour dénicher la vraie cause et la réparer avant que le pire, qui est entrain de venir sûrement, n’atteigne pas les autres coins de cette commune. Car, là où le sable est entré les microbes le sont également. Le ministre de la Santé, hygiène et prévention est donc interpellé. Il doit agir sans délai. Il en va du bien-être des compatriotes.

Le DG de la Regideso interpellé au Sénat

Pendant que les habitants du quartier Mama Yemo se plaignent de la qualité d’eau ensablée qui coule à leurs robinets, le directeur général de la Regideso est interpellé au Sénat pour un autre dossier, celui du manque de desserte en eau potable sur l’ensemble de la République et particulièrement sur Kinshasa. Cette interpellation lui ai adressée par le sénateur Papy Bazego au cours de la plénière présidée lundi 29 novembre dernier par le speaker du sénat Modeste Bahati.

Le DG de la Regideso devra venir s’expliquer sur les aspects spécifiques de la gestion de cette entreprise publique. Ses réponses à la question écrite du même sénateur n’ont pas convaincu ce dernier. Le sénateur questionneur déclare avoir relevé plusieurs insuffisances qui nécessitent aujourd’hui les éclaircissements devant les élus des élus provinciaux.

Bien que la session soit essentiellement budgétaire, le président du sénat, Modeste Bahati, avait lors de son ouverture au mois de septembre, promis qu’un accent sera mis également sur le contrôle parlementaire comme l’indique les articles 175 et 176 du règlement intérieur du sénat.

Scooprdc

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici