Les mouvements citoyens Filimbi, Lutte pour le changement (LUCHA), les congolais debout et bien d’autres annoncent une nouvelle marche pacifique ce mercredi 23 septembre à Kinshasa afin d’exiger l’expulsion de l’ambassadeur du Rwanda en RDC, Vincent Karega.

Réunis ce lundi 21 septembre, ils promettent de déposer un mémorandum en date de leur marche à la ministre des affaires étrangères.

« Vendredi 4 septembre 2020, nous avons lancé une campagne de mobilisation pacifique à travers un sit-in devant l’ambassade du Rwanda en République Démocratique du Congo afin de protester contre les propos “négationnistes” et “révisionnistes” tenus par Vincent Karega, ambassadeur du Rwanda en RDC, et exiger son expulsion. L’objectif n’étant pas encore atteint, nous annonçons l’organisation d’une marche pacifique ce mercredi 23 septembre 2020 à partir de 10 heures. Le point de rencontre sera le Rond-point Huilerie, et le point de chute le Ministère des affaires étrangères où un mémo sera remis à Madame la ministre », écrivent ces mouvements citoyens dans un communiqué conjoint.

Cette marche pacifique va également concerner les massacres dans l’est de la RDC, l’application du rapport Mapping et la sécurité du Docteur Dénis Mukwege.

« Cette manifestation sera également l’occasion d’exiger : – la fin des massacres de nos compatriotes, principalement dans la partie est du pays ; – la mise en œuvre des recommandations du rapport Mapping à travers la création d’un tribunal international sur les crimes commis en RDC ; – la cessation des menaces contre notre Prix Nobel, le Dr. Denis Mukwege », ajoute le communiqué.

Ces mouvements citoyens se disent déterminés et mobilisés jusqu’au départ de l’ambassadeur Karega et invitent tous les patriotes qui partagent leur indignation à se joindre à cette “cause nationale et entièrement non partisane”.

Ils appellent, cependant, les autorités compétentes à encadrer pacifiquement cette marche.

« Nous rappelons aux autorités qu’elles ont l’obligation de protéger les citoyens congolais qui manifestent et non faire preuve de brutalités envers eux. Aux policiers, nous leur rappelons que nous sommes des frères, et les causes pour lesquelles nous nous mobilisons les concernent également », ajoute ce communiqué.

Les mouvements citoyens Lucha, Filimbi, les congolais débout, Miss-RDC, ECCHA, NURU AFRICA, M30, D.C.G.C/RDC, Parlement debout/RDC, la Rue RDC, Congo normal… sont signataires de ce communiqué.

Pour rappel, l’ambassadeur Karega avait réagi à un message posté par le blogueur Benjamin Babunga au sujet du 22e anniversaire du massacre de Kasika (Sud-Kivu) par les militaires rwandais en 1998 en ces termes : “Incohérence flagrante entre image. Narratif simpliste pour des accusations graves. Accuser sans évidence s’appelle calomnie. Villages sans noms, 1100 morts avec deux noms. Circonstances de crimes et identité des criminels non dévoilée. Accusation ou propagande ???”.

Ce tweet avait enflammé la toile avant que son auteur le puisse supprimer. Mais les captures étaient déjà faites. « Cette mobilisation se poursuivra jusqu’à ce que nous obtenions gain de cause. Il en va de notre honneur en tant que Nation. », promettent ces mouvements citoyens.

Jordan MAYENIKINI
Actualite.cd

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici