Ecoutez cet article

 »Il y a des problèmes de ressources. On ne peut pas organiser les élections sans ressources, sans argent. Nous avons pris des contacts avec les autorités gouvernementales et nous attendons qu’ils nous financent », révèle Denis Kadima, président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), lors de la présentation des 3 délégués de l’Opposition à la centrale électorale après leur prestation de serment devant la Cour constitutionnelle pour la prestation de leur serment.

Mais en dépit du manque de moyens financiers, le président de la CENI rassure que  »nous sommes maintenant au complet et nous pouvons nous mettre au travail. C’est un plaisir pour moi de leur souhaiter la bienvenue parmi nous' ».

Déjà,  »nous avons jeté les jalons pour avancer dans nos travaux. Nous avons eu un séminaire d’imprégnation durant lequel beaucoup de choses ont été faites notamment la feuille de route. Nous allons tenir un autre atelier sur la planification stratégique ».

Selon Jérôme Bonso, expert en matière électorale, à ce jour,  »la CENI devrait déjà commencer à faire les opérations pré-électorales. Mais jusqu’à aujourd’hui, la CENI n’a pas encore de moyens financiers et matériels pour le faire ».

Le coordonnateur de la plateforme agir pour les élections transparentes et apaisées a même constaté l’accumulation d’un retard de près de 7 mois dans les préparatifs des prochaines élections.

Lors de la présentation de l’économie générale du projet de budget 2022 à l’Assemblée nationale, le 15 novembre 2021, le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde avait révélé qu’une « réserve de 500 milliards de Francs Congolais (250 millions de dollars) pour l’exercice 2022 (est) destinée aux premières opérations électorales ».

Et  »250 milliards de Francs Congolais (125 millions de dollars) concernent le début des opérations de recensement et identifications de la population ».

Dieumerci Lusakumunu
Top Congo

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici