Ecoutez cet article

« Je suis convaincu que les députés nationaux ne vont pas suivre le député Gratien Iracan. Sa pétition restera dans sa poche, son initiative est un mort-né », déclare, sur TOP CONGO FM, le député national, Samuel Mbemba, à propos de la pétition lancée contre le speaker de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso.

Samuel Mbemba est convaincu que « les députés nationaux, aussi intelligents (qu’ils sont) ne peuvent suivre » celui qui se revendique encore coordinateur du C26 (collectif des députés de 26 provinces, dont il vient d’être évincé), « lorsqu’il parle du dossier RAM, état de siège et d’autres choses que personne ne comprend à part lui-même ».

Certes, « il n’est pas interdit à un député national de prononcer le mot pétition », admet-il, « mais pour qu’une pétition soit déposée, il faut réunir le nombre de signatures requis par le règlement intérieur », ce qui, pour le secrétaire général de CRD, est loin d’être atteint par Gratien Iracan.

Et d’ajouter, cinglant : « il faut de la profondeur, un fondement lorsqu’on veut initier et faire aboutir une pétition ».

Gratien Iracan qui accuse Christophe Mboso de geler et refuser d’appliquer des recommandations de la chambre basse, assure avoir déjà récolté quelques signatures sur les 125 dont il a besoin pour sanctionner celui qu’il qualifie de « véritable blocage pour le développement de la RDC ».

Éric Lukoki
Top Congo

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici