Ecoutez cet article

La République Démocratique du Congo a accepté de libérer deux soldats rwandais détenus dans un contexte de montée des tensions entre les deux voisins, annonce le service de communication du président angolais Joao Lourenço.

L’annonce est intervenue à la suite des entretiens mardi entre le dirigeant angolais et le président de la RD Congo, Félix Tshisekedi.

« A la demande de son homologue angolais, (M. Tshisekedi) a accepté de libérer deux soldats rwandais récemment capturés sur le territoire de la RDC », ont indiqué les services de M. Lourenço.

« Cette mesure est destinée à aider à réduire la tension dans les relations entre les deux pays », ont-ils ajouté. M. Lourenço a ensuite eu une conversation par visioconférence avec le président rwandais Paul Kagame, a aussi déclaré Luanda. Suite à ces entretiens, les dirigeants rwandais et congolais sont parvenus à « un accord » pour se rencontrer en face-à-face dans la capitale angolaise, à une date qui sera annoncée.

Une querelle diplomatique entre Kigali et Kinshasa s’est intensifiée ces derniers jours. Les deux parties échangeant des accusations d’aide aux milices armées dans la région instable de l’Est de la RDC qui borde le Rwanda. Le Rwanda a accusé la semaine dernière les forces armées congolaises d’avoir tiré des roquettes sur son territoire et a déclaré que deux de ses soldats avaient été enlevés lors d’une patrouille par les Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR), un groupe rebelle actif dans l’Est de la RDC.

L’armée congolaise a à son tour déclaré dimanche que les deux militaires avaient pénétré sur son sol et avaient été placés en garde à vue.

David Lupemba
Actu7

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici