Lors de la 25ème réunion du conseil des ministres tenue le 13 mars dernier, le chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a informé les membres du gouvernement que la République Démocratique du Congo a été déclarée éligible au Fonds pour la consolidation de la Paix pour une durée de 5 ans.

Le secrétaire général des Nations-Unies a donc répondu favorablement à la requête du 06 décembre 2019 pour la consolidation de la paix en RDC.

Le Fonds pour la consolidation de la Paix est l’investisseur de premier remède des Nations-Unies dans les situations présentant un risque, de conflit ou au lendemain d’une crise, en apportant un appui rapide, catalyseur et endurant face aux risques, en vue d’aboutir à une paix durable.

A cet effet, le fonds financera, dans un premier temps, des interventions axées sur les priorités qu’il a définies dans ses discussions avec le
Secrétaire Général des Nations-Unies.

Celles-ci consistent en la réintégration communautaire, la réconciliation et la cohésion sociale, la gouvernance locale incluse et la promotion des solutions durables pour les populations déplacées, en particulier dans les provinces du Kasaï-Central et du Tanganyika.

Jephté Kitsita

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici