Ecoutez cet article

La présence ou l’absence du Premier ministre ce mardi au Palais du peuple où il est convoqué à la plénière de l’Assemblée après une motion de censure déposée contre lui, intéresse les journaux parus ce jour à Kinshasa. A cela s’ajoute l’information sur les consultations de l’informateur pour la détection d’une nouvelle majorité à l’Assemblée nationale ainsi que celle relative la nomination du nouveau directeur de cabinet du chef de l’Etat.

« Pas d’ombre d’Ilukamba ce mardi au Palais du peuple », rapporte FORUM DES. Le Premier Sylvestre ne sera pas à la plénière de ce mardi à l’Assemblée consacrée à la motion de censure déposée contre lui et signée par 301 députés estampillés Union sacrée. L’actuel locataire de l’hôtel du Gouvernement est à Lubumbashi jusqu’au 26 janvier conformément à l’ordre du jour lui délivrée. Il rentrera à Kinshasa le mardi tard dans a soirée alors que la plénière pour sceller définitivement son sort est programmée à 14 heures, rapporte ce notre confrère qui par ailleurs rappelle : « Sylvestre Ilunga risque de subir le sort de Tshisekedi plusieurs fois empêché d’accéder à la Primature par le maréchal Mobutu «

Dans un autre article intitulé : « Le Premier ministre serait-il tenté de pousser Fasthi et Mboso à la faute ? », FORUM DES AS explique : « Il doit se rendre à 13 heures dans la salle des congrès du Palais du peuple sur invitation du bureau d’âge pour répondre à la motion de censure initiée par le député Ensemble Cherubin Okende et qui a récolté 301 signature. Il, précise ce journal, c’est Ilunga Ilunkamba , premier ministre et chef du gouvernement . Mais, poursuit-il, l’homme ne fera pas le déplacement du Palais du peuple, ont confirmé des sources proches de la Primature. Et pour cause, Ilunkamba ne reconnaît pas la légalité du bureau d’âge de la Chambre basse de procéder à l’examen d’une motion de censure contre la Premier ministre et son gouvernement.

Voilà qui pousse, toujours à ce propos, L’AVENIR à s’interroger également avec son titre : « Ilunkamba viendra, viendra pas ? ».

Visé par une motion de censure devant l’Assemblée nationale, le Premier ministre séjourne depuis dimanche à Lubumbashi dans le Haut –Katanga où, selon nos sources, il est prendre langue avec le sénateur à vie Joseph Kabila, Autorité morale du Front commun pour le Congo (FCC), signale ce tabloïd. Selon des informations, note L’AVENIR, glanées de gauche à droite, le Premier ministre ne se présentera pas à l’Assemblée nationale. Et ce, parce que cette opinion croit que le bureau d’âge n’est pas assez compétent pour aborder la motion de censure.

C’est ici que certains brandissent vite une menace, selon laquelle le Premier ministre serait poursuivi «d’outrage au Parlement », au cas où il ne répondrait pas à l’invitation, note L’AVENIR avant de prévenir : « Comme on le voit, le pire est donc à éviter. Arrangement à l’amiable vaut mieux qu’une confrontation ».

Au sujet des consultations pour la détection d’une nouvelle majorité à l’Assemblée nationale, L’AVENIR titre : « Chez Bahati : l’UNC officialise son adhésion à l’Union sacrée de la Nation ». L’Union pour la nation congolaise UNC a officialisé son adhésion sacrée de la Nation du Président Félix Antoine Tshisekedi», indique ce journal. Cette officialisation, considère L’AVENIR, s’est faite dimanche 24 janvier auprès de l’informateur Bahati Lukwebo nommé par le chef de l’Etat pour identifier la majorité au parlement.

Le parti de Vital Kamerhe veut poursuivre avec son principal allié, avec qui ils ont formé le Cap pour le changement (CACH).

LE POTENTIEL pour sa part titre : « Bahati Lukwebo : atterrissage en douceur ». L’informateur termine sa mission sans incident, relève le journal.

«Enfin Kamerhe remplacé », s’exclame FORUM DES AS pour évoquer la nomination du nouveau directeur de cabinet du chef de l’Etat. Désormais, écrit ce journal, le poste de Directeur de cabinet du Président Félix Tshisekedi n’est plus vacant. Finie, également, la période d’intérim assumée par Casimir Kolongele Eberand, Directeur de cabinet adjoint du Chef de l’Etat, jusqu’à lundi 28 janvier. Vital Kamerehe a été finalement remplacé par Guylain Nyembo Mbwizia.

Boni Tsala

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici