Ecoutez cet article

Sécurité du docteur Denis Mukwege, Prix Nobel de la paix 2018, Grâce présidentielle accordée à l’ancien président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa, Roger Nsingi, retour de Fayulu à Kinshasa, voilà des sujets qui ont alimenté la presse en ligne ce matin.

« Des mesures particulières pour assurer la sécurité du Dr Denis Mukwege, Prix Nobel de la paix 2018 ». C’est le titre qu’affiche l’Agence congolaise de presse (ACP) dans sa livraison de ce samedi. Le président de la République, Félix Tshisekedi a instruit le gouvernement au cours du conseil des ministres qu’il a présidé, vendredi, par visioconférence, d’arrêter des mesures de sécurité particulières pour assurer la sécurité du docteur Denis Mukwege, Prix Nobel de la paix 2018, rapporte l’agencier.

Tshisekedi, poursuit l’ACP, a informé les membres du gouvernement « des intimidations », « correspondances haineuses » et « menaces de mort » dont le Dr Mukwege est l’objet à la suite de son plaidoyer en faveur de la paix dans l’Est de la RDC, en proposant la création d’un tribunal pénal international pour la RDC afin de juger les graves crimes qui y sont commis contre la population civile.

Le site d’information 7SUR7.CD, de son côté, se penche sur le retour en RDC des opposant Martin Fayulu et Adolphe Muzito, absents du pays depuis plusieurs mois. « Les militants de LAMUKA se mobilisent à l’aéroport de N’djili pour le retour de Fayulu et Muzito », titre ce média. Martin Fayulu Madidi, président du parti politique Engagement pour la Citoyenneté et le Développement, (ECIDé), regagne Kinshasa, capitale de la RDC, ce samedi 22 août 2020. « Il était bloqué à l’extérieur du pays suite à la fermeture des frontières, mesure prise par le président Tshisekedi lors de la déclaration de l’état d’urgence sanitaire au pays pour limiter la propagation de la Covid-19. », écrit 7SUR7.CD.

« Roger Nsingi libéré suite à la grâce présidentielle », titre encore l’ACP. Ce média public informe que l’ancien président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa, Roger Nsingi Mbemba, a recouvré sa liberté, vendredi, suite à la grâce présidentielle accordée à une certaine catégorie de prisonniers par le président de la République, Félix Tshisekedi, le 1er juillet dernier, pour marquer de manière particulière la commémoration du 60ème anniversaire de l’indépendance de la RDC. L’ex-président de l’organe délibérant avait été condamné à 10 ans de prison suite à la spoliation de six véhicules appartenant à l’Assemblée provinciale de Kinshasa.

Dido Nsapu

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici