Le président autorise la ratification du protocole révisé relatif au Conseil de paix et sécurité de l’Afrique centrale ainsi que de trois accords des crédits, le Déboulonnage du kabilisme : l’analyse de 4 sénateurs américains, sont là, les quelques titres parus dans les journaux ce matin à Kinshasa.

L’Agence congolaise de Presse (ACP) rapporte dans son bulletin de ce mercredi 19 août que le président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a autorisé la ratification du protocole révisé relatif au Conseil de paix et sécurité de l’Afrique centrale ainsi que de trois accords des crédits, aux termes d’une série des lois lues mardi, sur les antennes de la Radiotélévision nationale congolaise (RTNC) par son porte-parole, Tharcisse Kasongo Mwema Yamba Yamba.

L’agencier ajoute que le chef de l’Etat a autorisé premièrement la ratification de l’accord de crédit n°6705 ZR signé en date du 24 juin 2020 entre la République démocratique du Congo et l’Association internationale de développement d’un montant de 121 millions de dollars américains destinés au 4e financement additionnel du projet de développement des systèmes de santé pour améliorer les résultats de santé maternelle et infantile.

Dans un dossier purement politique, LE PHARE titre : « Déboulonnage du Kabilisme : l’analyse de 4 sénateurs américains ». Ce journal revient en détails sur la démarche des quatre sénateurs américains qui se sont livrés dans une lettre adressée concomitamment au Secrétaire d’Etat, Michael R. Pompeo, et au Secrétaire au Trésor, Steven T. Mnuchin, à un bilan partiel de l’opération dite de « déboulonnage du Kabilisme », 18 mois après l’investiture de Félix Tshisekedi. Pour ces sénateurs américains, « l’ancien système gangrène encore plusieurs secteurs de la vie nationale », mentionne ce journal.

L’AVENIR met également l’accent sur la lutte contre la corruption, choix des animateurs de la CENI, est titre à sa Une : « Des sénateurs américaines s’adressent à Fatshi ». Le journal note que, dans un courrier dont une copie est parvenue à l’Avenir, des sénateurs américains s’adressent à Stephen T. Mnuchin, Secrétaire au Trésor et Michael R. Pompeo, Secrétaire d’Etat, auxquels ils formulent des recommandations, pour la réussite du partenariat stratégique entre les Etats-Unis d’Amérique et la République démocratique du Congo.

Ils préviennent que toute administration future (y compris un deuxième mandat de Tshisekedi), qui viendrait au pouvoir par des moyens autres qu’une élection démocratique, n’entretiendra pas des relations amicales avec les Etats-Unis, a renchéri ce quotidien de l’avenue Bas-Congo.

FORUM DES AS, de son côté, évoque la controverse autour de la gestion des Fonds Covid-19 et écrit à la Une : « La mise au point du cabinet du ministre des Finances ». Le chef de cabinet de l’argentier national, Vincent Ngonga, conseille à l’IGF (Inspection générale des finances) de procéder d’abord à un examen fouillé avant de tirer les conclusions hâtives sur la mégestion de ces fonds. Dans le cas d’espèce, il s’est agi d’une mise à la disposition du ministère de la Santé de fonds en procédure d’urgence, précise le Dircab, Vincent Ngonga.

Par ailleurs, le trihebdomadaire CONGO NOUVEAU consacre son titre de ce matin à la mutinerie au Mali est mentionne à sa Une : « L’Afrique ne grandit toujours pas ». Pour ce trihebdomadaire, c’est une scène qu’on croyait révolue en Afrique. Mais non. Au Mali, l’armée a neutralisé hier, mardi, 18 août, le président malien Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) et son Premier ministre, Boubou Cissé en fin d’après-midi à Bamako. Le journal kinois y voit dans cet acte, un « éternel recommencement ».

Gisèle Mbuyi

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici