Le regroupement politique Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés, “AFDC-A”, continue d’exprimer ses ambitions en rapport avec le partage du pouvoir en République Démocratique du Congo.

Membre du Front Commun pour le Congo, “FCC”, ledit regroupement veut avoir la gestion du Sénat selon un document daté du 31 mai dernier et signé par Modeste Bahati.

Pour L’AFDC-A, le president de cette institution doit sortir de ses rangs.

Outre la présidence de la Chambre Haute du Parlement, ce regroupement politique dont l’autorité morale est le sénateur Modeste Bahati Lukwebo veut 5 postes ministériels.

Il s’agit entre autres de :

  • Vice primature Finances ou Budget ;
  • Ministre d’État Transports et Voies de Communication ;
  • Ministère de l’Emploi, Travail et Prévoyance Sociale ;
  • Ministre du Commerce ou Urbanisme et Habitat ;
  • Vice ministre des mines.

Selon les résultats provisoires publiés par la Commission Électorale Nationale Indépendante au terme des législatives du 30 décembre 2018, l’AFDC-A de Modeste Bahati a obtenu une centaine de députés nationaux et provinciaux.

Ces résultats font de l’Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés, la deuxième force politique du Front Commun pour le Congo, derrière le Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie avec sa mosaïque.

Modeste Bahati a toujours soutenu qu’en terme de regroupement, l’AFDC-A est la première force politique du FCC dont l’autorité morale est Joseph Kabila, avec 109 élus devant le PPRD 108 élus.

Pour rappel, depuis plusieurs semaines l’AFDC-A accuse le Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie, “PPRD”, de vouloir s’accaparer de tout le pouvoir.

À noter que la présidente de l’Assemblée nationale, le premier ministre ainsi que la majorité de gouverneurs de provinces sont des membres de l’ancien parti présidentiel.

Jephté Kitsita

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici