Le Bureau de la Conférence des présidents du Regroupement Politique AFDC-A aile FCC, a condamné fermement ce mardi dans une déclaration à la presse, “les graves violations des droits humains survenues lors des manifestations du 9 juillet dernier en plein état d’urgence, contre la COVID-19, occasionnant les pertes en vies humaines, la destruction méchante des plusieurs sièges des partis politiques membres du FCC dont le siège du Parti Travailliste, membre de l’AFDC-A”

L’AFDC-A demande à la justice de diligenter des enquêtes dans l’objectif de “rétablir la paix sociale en condamnant les commanditaires afin de décourager ces genres des comportements barbares”.

Le 09 juillet dernier, les militants de l’UDPS sont descendus dans la rue pour dénoncer l’entérinement par l’Assemblée nationale de Ronsard Malonda comme président de la CENI. Plusieurs dégâts ont été dénoncés à l’issue de cette marche dont la destruction des certains sièges des partis politiques du FCC.

Actualite.cd

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici