Représentée par son SG Placide Mutabunga, la plateforme a remis à ses hôtes des propositions concrètes relatives notamment à la réforme au sein de la CENI.

L’approche consensuelle, brandie par les 13 signataires de l’appel du 11 juillet en vue de déboucher sur des réformes électorales, fait du chemin. Approuvée récemment par Martin Fayulu, Adolphe Muzito, Jean-Pierre Bemba et nombre de leaders politiques et acteurs de la Société civile, cette démarche a reçu hier mardi 25 août la bénédiction de l’Alliance des Forces démocratiques du Congo et Alliés (AFDC-A), pilotée par Modeste Bahati Lukwebo.

Initiées en vue de baliser la voie à des élections apaisées, les consultations amorcées par le Groupe de 13 sont globalement bien perçues au sein de la classe politique et de la Société civile. Se confiant à la presse au terme de l’entretien que le G13 a eu avec la délégation de l’AFDC-A qu’il a conduite, le Professeur Placide Mutabunga Rugina a salué l’initiative amorcée.

Le Secrétaire général de la plateforme de Bahati Lukwebo a garanti les 13 signataires de l’appel du 11 juillet du soutien de l’AFDC-A. “Notre regroupement politique va étroitement collaborer avec toute initiative qui promeut le consensus, en vue des élections apaisées et du bien-être de la population congolaise”, a rassuré Placide Mutabunga Rugina.

DES PROPOSITIONS CONCRETES

Ce porte-étendard de l’AFDC-A s’est montré enthousiaste au cours de l’entretien avec la délégation d’Henri-Thomas Lokondo, Jacques Ndjoli, Delly Sesanga, Patrick Muyaya, Juvenal Munubo…

Au nom de l’autorité morale de sa plateforme, il a déposé auprès de ses hôtes les différentes propositions de l’AFDC-A, en se basant sur le récent plaidoyer proposé en vue de garantir au pays la paix, la sécurité, la stabilité, la bonne gouvernance politique, économique et sociale. Placide Mutabunga a particulièrement insisté sur la réforme de la Centrale électorale.

Au nom de ses collègues du G13, le député national Jacques Ndjoli a loué la pertinence des propositions contenues dans le mémorandum que la délégation de la plate-forme de Modeste Bahati Lukwebo a remis à l’équipe des signataires de l’Appel du 11 juillet.

“L’AFDC-A APPARTIENT A BAHATI”

Il a reconnu, pour la circonstance, que Bahati est bel et bien la seule autorité morale qui puisse représenter cette plateforme sur l’échiquier tant national qu’international. “Le peuple sait qui est Bahati Lukwebo. L’AFDC-A lui appartient bel et bien. Nous vivons tous dans ce pays. Nous n’avons pas besoin de voir le ministère de l’Intérieur ou une autre structure le reconnaitre pour croire que ce regroupement politique lui appartient”, a lâché Jacques Ndjoli.

Au cours de cette rencontre, la délégation de l’AFDC-A était constituée essentiellement de présidents des partis, de personnalités politiques membres de la Conférence des présidents de cette plateforme, et de quelques députés nationaux et hauts cadres du regroupement.

Yves KALIKAT
Forum des as

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici