Écoutez cet article

La Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO) exige comme certaines autres organisations de la société civile et sous régionales le décompte des voix, pour « rassurer les gagnants et les perdants de la présidentielle ».

 » Nous pensons que la publication des résultats bureau par bureau, le décompte des voix, rassurera toutes les parties prenantes au processus électoral, les perdants et les gagnants  » a dit ce lundi 14 janvier à actualite.cd Donatien N’shole secrétaire général de la CENCO.

Pour sa part, Lambert Mende, ministre de la communication et des médias, porte-parole du gouvernement, estime que les évêques ne sont pas impartiaux.

« Nous savons que la CENCO travaille pour certains candidats mauvais perdants, je suis désolé de le dire ainsi », a t-il déclaré sur actualite.cd

actualite.cd

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici