Écoutez cet article

« Nous continuons d’exiger des discussions directes entre les parties prenantes au processus électoral de façon à trouver un consensus sur les réformes électorales nécessaires pouvant conduire aux élections crédibles, impartiales, transparentes et apaisées », insiste, sur TOP CONGO FM, Devos Kitoko de Lamuka du tandem Fayulu-Muzito.

« Nous allons continuer à faire pression avec notre peuple et d’autres partenaires pour obtenir ces discussions et ces réformes sans lesquelles une élection transparente crédible et apaisée n’est pas possible ».

Et d’avouer : « il est vrai que certains de nos partenaires ne l’entendent pas de cette oreille, mais nous n’avons pas à désarmer ».

Médiation de la MONUSCO sollicitée

« Nous n’avons pas formellement sollicité une médiation, mais dans le contexte actuel, nous demandons à la MONUSCO, qui a une branche bons offices en son sein, de jouer ce rôle là », affirme-t-il.

Il rappelle que « le président élu Martin Fayulu Madidi a écrit à l’Union africaine afin de réunir les parties prenantes au processus électoral pour éviter tout conflit post électoral ».

Pour Devos Kitoko, Martin Fayulu « fait tout pour qu’il y ait consensus avant ces élections ».

Top Congo

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici