Ancien dignitaire de la deuxième République, le sénateur André Bo-Boliko Lokonga a tiré sa révérence ce vendredi 30 mars 2018 à 2 heures du matin à son domicile à Bruxelles. Information est confirmée par Olivier Kamitatu, acteur politique et membre du G7, en séjour à Bruxelles.

Pour le moment, les causes de son décès ne sont pas encore élucidées. Toutefois, ce vieux routier de la vie politique congolaise a longtemps été absent aux plénières de la chambre haute du parlement pour des raisons de santé.

Bo-Boliko Lokonga a occupé, sous le régime de Mobutu, plusieurs fonctions dont le poste de premier ministre.

Au début de sa carrière, André Bo-Boliko fut un grand syndicaliste.

Pendant la transition mobutienne, celui que d’aucuns appelaient “vieux Bobo” a rejoint l’opposition dans le parti d’Ileo, le PDSC.

Vice-président du parlement de transition dirigé par le cardinal Monsengwo, à l’époque archevêque de Kisangani, Bo-Boliko a fini sa carrière au sénat issu des élections organisées en 2006.

MCNTeam

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici