Écoutez cet article

Le Camp Katumbi n’est pas d’accord avec le Vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères Christophe Lutundula, en rapport avec sa dernière sortie médiatique.

Pour Abel Amundala, coordonnateur national adjoint chargé des adhésions et implantation d’Ensemble pour la République, l’Union sacrée n’est pas une plate-forme électorale. Il affirme que les propos de Christophe Lutundula ne concernent ni de loin, ni de près le parti de Moïse Katumbi.

« Les propos du ministre Christophe Lutundula sur son prétendu soutien à Félix Tshisekedi pour un second mandat ne concernent ni de loin, ni de près le parti Ensemble pour la République. Pour nous, l’Union Sacrée n’est pas une plateforme électorale. 2023, notre parti assumera ses ambitions à tous les niveaux », écrit Abel Amundala sur son compte twitter.

Proche de Moïse Katumbi, Christophe Lutundula est favorable à un deuxième mandat de Félix Tshisekedi. Il a fait savoir dans une interview accordée à la Radio France Internationale (RFI)

« Je suis au gouvernement, mon chef, c’est le président Félix-Antoine Tshisekedi. Ce serait quand même illogique de rester au gouvernement et de ne pas souhaiter que le président Tshisekedi continue. D’autant plus que la première fois -c’était la phase de déminage-, l’héritage était tellement lourd, qu’il n’y avait pas d’illusion à se faire en pensant que dans cinq ans le Congo va changer », a-t-il déclaré.

Et d’ajouter : « C’est un travail de déminage que nous faisons, après avoir perdu pratiquement deux ans et demi, avec ce que vous connaissez… Donc je travaille totalement -et Moïse Katumbi le sait- pour que le gouvernement réussisse. Nous sommes membres de l’Union sacrée, avec Ensemble pour la République. »

Jeancy Nsingi
4pouvoir

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici