Écoutez cet article

Au cours du briefing presse de ce lundi 18 juillet 2022, le ministre de la Communication et médias a réagi à la sortie médiatique de l’ex-premier vice-président de l’Assemblée nationale, Jean-Marc Kabund-À-Kabund.

Dans son intervention, Patrick Muyaya a affirmé que ce n’est pas en déclarant des choses qui s’apparentent à des insultes et de la calomnie que l’on peut proposer une alternative à la population.

« Ce qui est excessif est insignifiant. Ce n’est pas en étalant ce qui s’apparente à des insultes, à de la calomnie qu’on va proposer une alternative au peuple congolais. Le moment venu, nous nous serons prêts à débattre », a-t-il déclaré.

Cependant, il a laissé entendre que les déclarations de l’ancien président de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) font suite à liberté d’expression qui sévit en RDC.

« S’il y a bien une chose qui sévit bien en République démocratique du Congo, et c’est parfois même de trop, d’après certaines personnes, c’est la liberté d’expression. Donc, tout le monde a le droit de dire ce qu’il veut. Cela procède de la démocratie que tous nous voulons », a affirmé le porte-parole du gouvernement.

Pour rappel, Jean-Marc Kabund a annoncé ce jour la création de son parti Alliance pour le changement (A.Ch). À l’occasion, il a noté l’incompétence dans le chef du régime en place dans tous les domaines. Il a qualifié les dirigeants du pays de « stagiaires ».

Prince Mayiro
7sur7

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici