“Il est interdit formellement de délivrer les permis de construire et autres documents y relatifs aux sites et espèces précités”, a ordonné le ministre d’État, ministre en charge de l’urbanisme et habitat qui prévient également que “tout ordre de mission a délivrer sur terrain pour l’Inspection des chantiers et espaces publics doit recueillir au préalable l’avis du Ministre ayant en charge l’urbanisme et habitat pour prévenir tout dérapage et l’anarchie”.

“Dorénavant, le secrétaire général est instruit de transmettre au préalable à la Direcrion du cabinet du ministre la liste de toutes les personnes désireuses d’obtenir le permis de construire pour publication sur le site du ministère pour raisons de traçabilité, de transparence et de publicité”, assène-t-il également.

D’après l’arrêté de Pius Muabilu Mbayu Mukala, “tout cadre du ministère de l’urbanisme et habitat qui violera ces mesures s’exposerait gravement à la rigueur de la loi”.

Ces mesures font suite “au souci du gouvernement de garantir une jouissance paisible des habitants par la prévention des catastrophes naturelles et en vue de mettre un terme aux occupations anarchiques”.

Le ministre fait allusion particulièrement aux “sur les terrains à forte pente, les longs des lits des rivières, des zones non aedificando (zones ne pouvant recevoir un édifice ou zones inconstructibles) et fragiles qui endeuillent nos populations”.

La semaine dernière, au moins 41 personnes avaient trouvé la mort et des dégâts importants étaient signalés après des pluies diluviennes dans plusieurs communes dans la ville de Kinshasa.

Alain Tshibanda

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici