Ecoutez cet article

Le procès sur les circonstances de la mort du Général-Major Delphin Kahimbi s’ouvre ce lundi 3mai 2021 devant le tribunal de grande instance de la Gombe, siégeant en matière répressive au 1er degré sur cette affaire, à en croire une source proche de la famille biologique de l’illustre disparu.

Selon l’exploit du TGI/ Gombe, plusieurs personnes sont invitées à comparaitre à l’audience publique de ce lundi 3 Mai 2021. Parmi elles, figurent Nkoy Okale Brenda et Mondo Pila Scolastique que la justice accuse d’être des co-auteurs, par coopération directe, volontairement et avec préméditation, de l’homicide de Delphin Kahimbi. Faits prévus et punis par les articles 21 et 23 du Code Pénal Livre 1er et 43 et 45 du Code Pénal Livre II.

Le démarrage de ce procès devant le TGI/Gombe est bien accueilli par la famille biologique du regretté Général Major Delphin Kahimbi, en vue de faire toute la lumière sur les circonstances réelles de sa mort.

Pour rappel, le corps de cet officier supérieur avait passé plusieurs mois à la morgue de l’hôpital du Cinquantenaire, à Kinshasa, avant d’être levé et inhumé dans son village natal à Kiniezire, dans le territoire de Kalehe, au Sud-Kivu.

Le Général Major Delphin Kahimbi a été retrouvé mort à son domicile à Kinshasa, le 28 février 2020. Les circonstances de ce décès ne sont toujours pas élucidées.

Certains observateurs espèrent que la vérité sur cette affaire va, enfin, éclater avec le démarrage du procès, ce lundi 3 mai, devant le TGI/ Gombe.

Media Congo Press

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici