Ecoutez cet article

La RDC se cherche un nouveau sélectionneur national. Après l’échec du staff de Christian Nsengi, la FECOFA a décidé de refaire table rase pour préparer les qualifications à la Coupe du monde 2022. Comme annoncé depuis plusieurs jours, les dossiers des certains candidats au poste sont déjà sur la table de la fédération. Constant Omari a confirmé, lors d’un entretien avec Jeune Afrique, que son équipe travaille sur le sujet, même si la question salariale devrait être un casse-tête pour le nouveau sélectionneur.

« Nous en sommes pour l’instant à la réception des candidatures. Une fois que des profils auront été sélectionnés, il faudra entamer des discussions avec le gouvernement, puisque c’est lui qui paiera le salaire – financièrement, la Fecofa dépend largement de lui. Je pense que l’État est prêt à faire un effort, bien sûr dans les limites du raisonnable, car cette qualification pour la Coupe du monde est aujourd’hui une ambition nationale, » a confié Omari.

Quant à la suite des événements, il a préféré rester discret notamment sur le rôle qu’il pourra jouer sur le choix du futur sélectionneur. « Ce n’est pas à moi d’imposer un système qui fonctionnera après mon départ […]. Aujourd’hui, nous savons que nous devons changer des choses, à commencer par le staff technique des Léopards. »

Et d’ajouter que « Notre priorité est de passer le deuxième tour des qualifications pour la Coupe du monde 2022 [la RDC aura comme adversaires Madagascar, la Tanzanie et le Bénin], qui débutera en juin. La dernière fois que la sélection a atteint la phase finale, c’était en 1974, en République fédérale d’Allemagne. » Les qualifications se déroulent de juin à septembre 2021, soit sous le mandant en cours de Constant Omari qui s’achève en décembre prochain.

Footrdc

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici