Ecoutez cet article

Longtemps cadre indiscutable de la sélection nationale, Joël Kiassumbua ne fait plus l’unanimité, ni auprès des supporters de l’équipe nationale ni auprès des cadres du staff technique. Sans club et auteur des performances mitigées, le dernier rempart congolais n’en finit plus d’être critiqué.

Titulaire lors des deux dernières sorties de la RDC, face au Gabon (0-1) et au Soudan (1-2), Joël Kiassumbua n’a pas ajouté du crédit au peu de confiance qui lui restait auprès du public. Depuis son départ de Servette (Suisse), en aout 2021, le gardien international n’a pas signé de contrat avec un autre club et totalise presque une année sabbatique. Une situation qui le met en fragilité lorsqu’il s’agit de disputer des matchs à grands enjeux, comme les deux sorties des éliminatoires.

D’après les informations de FootRDC, le nom du gardien de 30 ans n’était pas sur la liste de six noms soumis à Hector Cuper pour la présélection du rassemblement de juin. Un des cadres de l’équipe nationale estimait qu’il était nécessaire de l’écarter, car « il n’a pas joué depuis plusieurs mois ».

Cependant, après sa réunion technique avec ses adjoints, dont Robert Kidiaba qui s’occupe des gardiens, Hector Cuper a décidé de faire appel à Kiassumbua. Le pouvoir décisionnel de Cuper n’est pas discutable nous a-t-on confirmé, « il a le dernier mot ».

Incompréhension sans tension

Si la relation du natif de Lucerne avec le staff technique reste irréprochable, celui qui honore ses sélections depuis 2015 n’est plus en odeur de sainteté. Certains cadres de l’équipe nationale se sont « opposés de toutes leurs forces à sa titularisation » contre le Soudan.

Jusqu’à la veille du match, le soir du 6 juin, l’indécision régnait sur le choix du gardien qui devait protéger les perches congolaises, avant que l’Argentin ne décide de reconduire Kiassumbua.

« Nous parlons d’un gardien qui n’a pas eu de temps de jeu, dans le cas contraire, ça allait être mieux. Nous avons perdu à cause d’un gardien qui ne joue pas », se plaignait un des adjoints au sein du staff technique, qui a requis l’anonymat, lors d’un entretien avec FootRDC, deux jours avant le match face au Soudan et la défaite contre le Gabon à Kinshasa.

Le statut de titulaire incontesté attribué à Kiassumbua par « le Boss » est ainsi critiqué à l’interne. Robert Kidiaba, entraineur des gardiens, nous a confié « respecter les choix du sélectionneur. Sidi Baggio aura son temps et il faudra qu’il saisisse sa chance s’il joue ». La légende du TP Mazembe affirme qu’il « parle bien avec tous mes gardiens. Je sais que lorsqu’un gardien joue et qu’on est sur le banc, il faut juste attendre son tour et saisir sa chance quand elle viendra. »

Le départ annoncé, mais loin d’être effectif, d’Hector Cuper pourrait rebattre les cartes au poste de gardien de but lors du prochain rassemblement en septembre avant le match, déjà très décisif, contre la Mauritanie à Nouakchott.

Iragi Elisha
Footrdc

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici