Ecoutez cet article

Sélectionneur de la RDC depuis mai 2021, Hector Cuper dirige les Léopards depuis plus de six mois. A son arrivée, le technicien argentin a paraphé un contrat d’objectif dans l’intention de qualifier le Congo pour la Coupe du Monde 2022. Cependant, après chaque rassemblement, Cuper quitte la RDC pour son Argentine natale, il ne revient que pour diriger les rencontres de la sélection, un paradoxe.

Plusieurs fois, l’ancien sélectionneur de l’Egypte a déploré cette situation qui ne lui permet pas, d’après ses dires, de mieux connaître ses joueurs. « J’aurais bien voulu avoir plus de temps pour préparer ce match, mais ça n’a pas été possible. En même temps, ne doit pas tenir ça comme excuse. On doit être préparé, c’est ça qui compte, » déplorait-il en septembre avant le match face à la Tanzanie (1-1). Un discours qu’il n’a pas cessé de répéter lors des conférences de presse avant ou après les rencontres de l’équipe nationale.

Promesses sans suite entre Ministère des Sports et Cuper

En octobre, le ministère des Sports avait donné l’impression d’avoir trouvé la solution au logement de Cuper. A l’issue d’une réunion mardi 12 octobre, entre le ministère, le sélectionneur Hector Cuper et les responsables de la FECOFA, il en ressortait que « le gouvernement de la République va prendre des dispositions nécessaires afin que Hector Cuper vive en permanence, à Kinshasa, question de lui permettre de bien surveiller des talents du championnat national, en dénicher ceux qui peuvent rejoindre la sélection qu’il dirige. »

Près d’un mois depuis cette réunion, silence radio. Pour le match retour face à la Tanzanie, le 11 novembre, Cuper quittera l’Argentine, où il réside, pour se rendre directement à Dar es salaam, où se rassembleront les Léopards. D’après les indiscrétions proches du ministère, Cuper avait pourtant signé un contrat en or massif pour près de 55.000 dollars.

Cuper n’a pas de domicile en RDC malgré son contrat

Mais pourquoi donc Cuper vit-il toujours à plus de 8.200 kilomètres de la RDC ? « Pour que le sélectionneur réside au Congo, il faut mettre à sa disposition un domicile. Si un homme épouse une femme et qu’elle quitte sa famille, allez-vous l’accueillir dans la rue ? Il faut préparer tout ce qu’il faut pour que tout se passe dans des bonnes conditions ! » nous a confié un cadre haut placé de la FECOFA.

Pour lui, « ce n’est pas une question de contrat. Il faut au contraire trouver et rendre disponible un endroit où l’entraîneur va résider. Pour le savoir, il faut poser la question au Ministère des Sports, Hector Cuper a signé un contrat avec la RDC. »

Conséquence majeure de cette situation, Hector Cuper ne peut suivre les joueurs locaux. Le sélectionneur s’appuie sur un noyau des joueurs internationaux, malgré les résultats pas toujours à la hauteur des attentes. Sur la dernière liste des 26 Léopards, un seul joueur évolue en Linafoot : Hervé Lomboto de DCMP, seulement troisième gardien dans la hiérarchie derrière Joël Kiassumbua et Mpasi Lionel. Le contrat de Cuper court jusqu’en 2023, le ministère des Sports lui aura-t-il trouvé un domicile d’ici là ? personne ne peut l’affirmer, pour le moment.

Iragi Elisha
Footrdc

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici