Ecoutez cet article

Cependant, ils disent ne pas être notifiés jusque-là de la date de la prochaine audience.

La première audience du procès en appel de Vital Kamerhe est fixée au 15 février prochain, selon un document de la justice qui circule sur les réseaux sociaux.

Interrogé à ce sujet, l’avocat de l’ancien directeur de cabinet du chef de l’État, Me Jean-Marie Kabengela Ilunga affirme que son client n’a jusque-là pas été notifié par la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe de la date de la prochaine audience.

«Nous avons découvert sur les réseaux sociaux que le procès en appel de Vital Kamerhe serait fixé au 15 février courant. A notre niveau, mon client n’a pas été notifié. Cette date sera certaine lorsque les huissiers de justice la portera à la connaissance de mon client», a-t-il déclaré.

Me Jean-Marie Kabengela s’est dit, par ailleurs, convaincu que son client sera acquitté au degré d’Appel. Il a, cependant, plaidé pour que ce procès en Appel soit retransmis en direct sur la radiotélévision nationale congolaise (RTNC), comme ce fut le cas au premier degré.

«Nous voulons que ce procès en Appel soit retransmis en direct sur la Radiotélévision nationale congolaise avec les mêmes règles pour que l’opinion puisse voir le Ministère public continuer à soutenir son accusation et, à notre niveau, rétablir l’innocence de notre client comme cela a été le cas au premier degré», a-t-il indiqué.

Condamné à 20 ans de travaux forcés par le Tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe, l’ancien directeur de cabinet et partenaire politique du chef de l’État Vital Kamerhe a interjeté appel à la Cour d’appel de ce ressort.

Après plusieurs reports, faute de régularité de la saisine, la prochaine audience aura lieu, sauf imprévu, durant les deux premières semaines de ce mois de février.

Vital Kamerhe a été condamné pour des faits de détournement de denier public, et de corruption. Il s’agit des faits commis dans le cadre de l’exécution du programme d’urgence des 100 premiers jours du Chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi.

Après le prononcé, les avocats du président de l’Union pour la nation Congolaise (UNC) ont dénoncé un jugement peu motivé. Ils ont fustigé un procès qu’ils ont qualifié de politique.

Orly-Darel NGIAMBUKULU
Forum des as

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici