Ecoutez cet article

Les avocats du journaliste Eliezer Ntambwe, poursuivi au parquet général près la Cour d’appel de Kinshasa-Gombe, dénoncent l’usage procédural disproportionné pour l’obliger à comparaitre sous mandat d’amener qui a été suivi d’une détention alors que le journaliste sur le plan du droit, selon eux, ne répond pas aux conditions d’un pareil traitement.

«Une procédure a été initiée pour le mettre dans un état psychologique de faiblesse. Qu’il se sente déjà arrêté, emprisonné ; même au moment où il doit se défendre», a estimé Me Hervé Diakese qui conduit le collectif des avocats du prévenu.

Ce dernier a été appréhendé lundi 2 avril dans l’avant-midi à Kinshasa. Il a été auditionné deux jours durant par le magistrat.

Le présentateur de l’émission «Tokomi Wapi? » a été placé sous mandat d’arrêt provisoire par le parquet de grande instance de Kinshasa/Gombe, à la suite d’une plainte déposée par le gouverneur du Kasaï-Oriental, Alphonse Ngoyi Kasanji. Ce dernier le poursuit «pour diffamation et tentative d’extorsion».

Pour Me Diakese, le plaignant « utilise aussi les mêmes médias, les mêmes réseaux sociaux pour alléguer des faits infamants contre Eliezer Ntambwe alors qu’il a saisi la justice.»

ro

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici