Dans une déclaration faite ce vendredi 3 juillet 2020 à la chambre basse du parlement, les députés nationaux de la coalition CACH demandent au président Félix Tshisekedi de ne pas investir Ronsard Malonda. A la cour constitutionnelle, ils demandent de ne pas recevoir son serment car les élus de la coalition au pouvoir qualifient d’irrégulier l’entérinement par l’Assemblée nationale de la candidature de Ronsard Malonda à la tête de la commission électorale nationale indépendante (Ceni).

Le groupe parlementaire CACH dénoncent cette façon de faire les choses qui n’est pas de nature à renforcer la confiance avec le FCC déjà mise à rude épreuve par les propositions de lois anticonstitutionnelles et audacieuses de Minaku et Sakata.

Les élus nationaux de la famille politique du chef de l’État notent également que l’entérinement de Ronsard Malonda viole l’alinéa 2 de l’article 12 de la loi organique n°10-013 du 28 juillet 2010 portant fonctionnement de la Ceni qui stipule que l’entérinement concerne tous les 13 membres de la Ceni.

“Nous tiendrons responsable et coupable le FCC de toutes les conséquences fâcheuses qui résulteront de cette démarche cavalière”, a martelé les députés du groupe parlementaire CACH.

Daniel Aloterembi
MCP

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici