“J’ai beaucoup de pressions. Je suis en train de les gérer. Il y a les militants de notre parti politique qui ne souhaitent pas se laisser faire”, prévient le président de la Ligue des jeunes du PPRD.

“La résidence de l’ancien président de l’Assemblée nationale (cadre du PPRD) a été attaquée. La résidence de notre Secrétaire permanent a été attaquée. C’est une provocation”, estime, sur TOP CONGO FM, Serge Kadima.

“Nous condamnons cela avec la dernière énergie. Nous demandons au pouvoir en place de prendre toutes les dispositions pour éviter les conséquences de ce qui se passe aujourd’hui. Il n’y a pas un seul parti politique qui a le monopole de la violence”.

Serge Kadima signale que “la Ligue des jeunes du PPRD est inquiète de la manière dont certains acteurs politiques qui sont au pouvoir, mais se comportent comme s’ils étaient dans l’opposition”.

Pour lui, “si nous lançons aussi les nôtres, nous allons nous retrouver à un affrontement”.

Aucun mot d’ordre de l’UDPS

“Officiellement, l’UDPS n’a pas lancé un appel à manifester. On a fait notre communiqué où on a promis que nous allons opposer à la Majorité artificielle du Palais du peuple, la Majorité populaire”, rappelle Ted Beleshay.

Le secrétaire général de la Ligue des jeunes de l’UDPS affirme que “c’est le peuple Congolais qui est en train de se prendre en charge. Les militants de l’UDPS font partie du peuple. Le peuple qui a soif de justice et qui ne veut aucunement que quiconque arrête cet élan de la Justice lancé par le Chef de l’Etat”.

Au contraire, selon lui, “les responsables de ces troubles sont Aubin Minaku et Gary Sakata, initiateurs de ces propositions de lois, qui veulent légaliser ce qu’ils ont toujours voulu faire”.

Top Congo

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici