Ecoutez cet article

Il n’est pas facile d’être sénateur en moment.

L’enjeu des élections de 2023 est de taille pour le régime actuel, qui selon certaines indiscrétions cherche à éliminer les potentiels candidats notamment l’ancien premier ministre, Augustin Matata Ponyo, accusé à tord ou à raison de détournements de fonds alloués au projet Bukanga Lonzo.

Les anciens premiers ministres Matata Ponyo et Bruno Tshibala pour ne citer que ceux-là, devraient être entendus par la justice car soupçonnés des détournements.

Une commission a été mise en place pour examiner les levées des immunités notamment de ces deux personnalités.

La Chambre haute doit se prononcer cette semaine sauf la dernière catastrophe politique sur cette question, qui taraude les esprits des congolais.

Des sources sûres proches du parquet, nous apprenons que les billets de banque circulent aux couloirs du l’hémicycle du Parlement pour protéger les sénateurs soupçonnés des détournements, entre autres, l’ancien speaker du sénat, Alexis Thambwe Mwamba, et Érick Rubuye, ancien questeur de la chambre haute du Parlement.

D’après ces mêmes sources, 6000$ seraient mis à jeu par les présumés detourneurs afin de bloquer l’action de la justice.

Gilbert Ngonga
24

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici