Ecoutez cet article

Ce mardi, la population de la commune de Ruashi, à Lubumbashi, était en ébullition à la suite du meurtre d’un chef de quartier.

La population a manifesté son mécontentement dans le quartier Congo de Ruashi, avec assez de violence pour que la circulation dans la zone soit déconseillée. Dans l’après-midi, le calme n’était toujours pas revenu, selon un des informateurs de La Libre Afrique.be, même si la situation apparaissait moins tendue que le matin.

La colère de la population a été provoquée par un nouvel assassinat – celui d’un chef de quartier – par des bandits. Ces violences, qui n’ont pas cessé malgré une amélioration après l’intervention du président Tshisekedi, exaspèrent les Lushois. L’insécurité est loin d’être vaincue.

« Les gens circulent peu la nuit. Il y a des shégués qui attaquent les véhicules, alors on évite certaines voies », nous dit cette source.

Marie-France Cros
La libre Afrique

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici