Ecoutez cet article

Le secrétaire général de l’UDPS sort de sa réserve. Augustin Kabuya n’a pas du tout apprécié les égratignures du porte-parole du M23 contre son parti. Sa réaction d’une page a tranché.

Accusé faussement par le groupe terroriste M23 d’alimenter la haine ethnique à travers les émissions notamment sur les réseaux sociaux, le secrétaire général de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), a éclairé personnellement la lanterne de l’opinion publique nationale et internationale. « L’UDPS est un parti national qui a mené une lutte démocratique, 37 ans durant, contre tous les régimes dictatoriaux qui se sont succédés dans notre pays sans jamais recourir, ni aux armes ni à l’incitation de ses membres à la haine tribale », a-t-il fixé l’opinion tout en condamnant les incantations propagandistes d’un certain Major Willy Ngoma, présenté comme porte-parole du groupe armé terroriste du M23.

Imputations mensongères du M23

Pour Augustin Kabuya, il s’agit ni plus ni moins que « des imputations mensongères du M23 et condamne ces actes terroristes ainsi que l’agression de notre pays par le Rwanda ». En effet, dans un communiqué prétendument signé à Sarambwe le 15 juin 2022 alors qu’il se trouverait en fuite derrière les immenses collines surplombant la cité de Bunagana, le porte-voix des terroristes du M23 venait de déclarer : « A Kinshasa, des responsables du parti au pouvoir UDPS ont, au cours d’un meeting diffusé ce matin en direct sur leur chaine YouTube dénommée YOKA SON, présenté une liste des lieux bien documentés et identifié où se retrancheraient les membres de la communauté Tutsi et ont donné le mot d’ordre à leurs militants de les mettre hors d’état de nuire », fin de citation. Des allégations qui ont vexé le leadership du parti présidentiel. « LlUDPS qui a toujours oeuvré pour la non violence, s’opposera et condamnera sans réserve les actes de violence ou d’incitation à la haine tribale qui se commettraient sur le sol congolais et ce, d’où qu’ils viennent », a martelé Augustin Kabuya.

L’UDPS accuse Paul Kagame

« En ce moment où notre pays est confronté à des attaques terroristes perpétrées par le M23 soutenu par Monsieur Paul Kagame, l’UDPS en appelle au peuple congolais à demeurer vigilant et à ne pas céder à la provocation des ennemis qui cherchent désespérément à justifier leur guerre injustement imposée à notre pays », a poursuivi le communiqué, citant nommément le président Paul Kagame. Cette position pointue vient changer l’appréhension de l’opinion sur le parti présidentiel que d’aucuns accusaient déjà de nourrir des difficultés à condamner verticalement le Rwanda et son président pour leur agression inacceptable contre la République démocratique du Congo.

Jeanric Umande
Ouragan

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici