Ecoutez cet article

Pour une meilleure gestion des ambitions, les ténors de cette plateforme chère au chef de l’Etat se sont réunis hier à Kinshasa.

A l’Union sacrée de la nation (USN) l’heure est à la préparation de l’élection des gouverneurs et vice-gouverneurs dans les provinces à problème. Hier jeudi 10 février, la plateforme chère au président de la République Félix-Antoine Tshisekedi s’est réunie pour peaufiner sa stratégie de reconquête du pouvoir.

Au cours de cette réunion, se sont retrouvés autour du Président du Sénat Bahati Lukwebo, le président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso, le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde et le secrétaire général du parti Présidentiel, UDPS, Augustin Kabuya.

Ils ont ensemble débattu de l’objectif de la plateforme visant la mise en place d’un mécanisme de gestion des ambitions au sein de l’USN.

ll était donc question de mettre de l’ordre quant à ce processus afin d’éviter d’ aller en ordre dispersé dans cette élection qui permettra de remplacer les gouverneurs et les vice-gouverneurs dans les provinces où ils ont été déchus soit par motion de déchéance, soit par une décision politique ou administrative.

Outre ces chefs des corps, cette réunion a aussi connu la participation des chefs des regroupements et personnalités politique membres de l’Union sacrée de la nation, plateforme forme du président Felix Tshisekedi.

Selon les participants à cette rencontre, il a principalement été question de la gestion des ambitions et de l’évaluation des chances de candidats de la plateforme pour bien réussir cette compétition électorale, selon un député qui prend part à ces rencontres où se déroulent les débats dans le strict respect des valeurs démocratiques. Les décisions ne sont pas seulement prises selon les paramètres politiciens. On tient aussi compte des réalités du service, en s’appuyant sur les Autrichiens.

Plusieurs délégués seront envoyés sur terrain dans les provinces concernées par ce scrutin pour procéder au sondage en vue de permettre aux acteurs majeurs de l’union sacrée de la nation de se faire une idée exacte sur les chances de chacun des candidats.

Selon le calendrier publié récemment par la nouvelle équipe de la Commission électorale nationale indépendante ( CENI), 14 provinces au total sont concernées par cette élection: Bas -Uéle, Haut Lomami, Kasaï central, Kasaï oriental, Kongo central, Lomami, Maïndombe, Mamiema, Mongala, Tanganyika, Tshopo, Sankuru, Kinshasa et Kwango et l’Ituri.

En ce qui concerne cette dernière province, l’élection du gouverneur ne sera organisée qu’après l’état de siège, décrété dans cette province par le chef de l’Etat depuis le mois de mai 2021.

Orly-Darel NGIAMBUKULU
Forum des as

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici