Ecoutez cet article

Pascal Beveraggi a répondu sèchement aux aspirations de présidence à la tête du Saint Eloi Lupopo du Gouverneur Jacques Kyabula (Haut-Katanga). Quarante-huit heures après une marche de soutien d’une partie des fans qui réclament le départ du Corse pour l’intronisation de Kyabula, le principal intéressé a haussé le ton.

Via Malaïka Télévision, il rappelle que c’est lui qui dirige le club d’épis deux ans et qu’il ne compte pas laisser quelqu’un d’autre lui prendre sa place, même si le club n’a pas atteint mes objectifs assignés à l’équipe l’équipe début début saison.

“Je remercie les joueurs, le staff techniques et l’ensemble des participants pour leur implication et les fans. Nous avons parcouru un bon chemin depuis 24 mois. Nous étions à une 11e place et nous voilà aujourd’hui 4e, aux portes de l’Afrique. Bravo à tous et soyez assurés de mon investissement sur le long terme pour le club et tous ses fanatiques“, a déclaré Beveraggi dans un message diffusé dans les médias.

Ayant remercié les « siens », l’homme d’affaires est passé à l’offensive. Pour Jacques Kyabula, qu’il égratigne au passage, Beveraggi se montre on ne peut plus intransigeant. “Personne ne prendra ma place en dehors des textes régissant l’organisation du FC Saint Eloi Lupopo. J’ai beaucoup trop investi dans ce club, en temps et en argent pour spolier mon mandat sans réagir,«

“L’amour généré par ce club attise de nombreuses convoitises mais personne ne pourra acheter Lupopo et ses supporters. En tout cas, c’est ce que j’espère très vivement“.

« J’ai lu, avec grande surprise, les propos peu responsable publiés dimanche sur la page Facebook du Gouverneur Kyabula. Je reste persuadé que son compte est piraté tant les propos lui attribué sont irresponsable venant d’un élu provinciale. »Sur le plan politique, Beveraggi rappelle que Jacques Kyabula ne peut « utiliser l’argent public pour des telles malversations politiques. » Il assure qu’il entrera en contact avec le Gouverneur pour qu’il justifie les réalités de ses démarches et propos. Le président des Cheminots précise enfin que des nouveaux moyens vont être injectés pour renforcer l’équipe. Entre les deux parties, c’est désormais un climat de bras de fer qui s’installe. Qui en sortira vainqueur ? Dossier à suivre.

Iragi Elisha
Footrdc

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici