Ecoutez cet article

Le 2ème vice-président du regroupement politique PALU et Alliés a signifié ce mercredi 3 octobre 2018, que la machine à voter ne fait pas l’unanimité au sein du pouvoir en place. Henri Thomas Lokondo (HTL) l’a dit à l’issue de la déclaration politique dudit regroupement au siège du PALU.

« Même au sein de la Majorité Présidentielle, il a des gens qui ne veulent pas de la machine à voter, mais seulement, ils ne peuvent pas le dire », a déclaré le député national.

S’agissant de la présidentielle, HTL a précisé que le regroupement politique PALU et Alliés se prononcera au moment opportun sur le candidat qu’ils soutiendront, en cas d’accord.

La machine à voter constitue un des principaux points de discorde entre la Commission Électorale Nationale Indépendante et certaines parties prenantes au processus électoral en cours.

Selon une certaine opinion, la réunion prévue jeudi prochain entre le bureau de la CENI et les 21 candidats présidents, sera de tous les enjeux et déterminante pour la suite du processus électoral.

Jephté Kitsita

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici