Ecoutez cet article

La DYSOC se réjouit de la forte mobilisation des Congolais au cours de la marche du 13 novembre contre la préparation de la fraude électorale en 2023.

Contrairement aux statistiques de la police, le coordonnateur de la Dynamique pour une sortie de crise qui était en première ligne de la marche, révèle que plus de quatre millions de Congolais étaient dans la rue dans la ville de Kinshasa, sans compter les innombrables citoyens mobilisés dans les provinces.

Dans la foulée, l’ancien ministre intérimaire des Sports, Jean-Pierre Lisanga Bonganga rejette la thèse de « ceux qui pensent qu’on ne peut plus revenir sur la réforme de la loi organique sur la CENI et le processus de désignation des animateurs de cette institution d’appui à la démocratie ».

« La DYSOC s’insurge contre la politique du fait accompli et exige que monsieur Denis Kadima dégage de la tête de la CENI et que son remplacement se fasse par consensus entre les parties prenantes à la crise », a-t-il fustigé.

Le collaborateur de Martin Fayulu demande au peuple congolais en communion avec les forces sociales et politiques de la nation de rester vigilants et de se tenir debout, car, dit-il, l’heure de grandes actions pacifiques et citoyennes a sonné, pour mettre le système du pouvoir « impénitent » de Félix Tshisekedi hors d’état de nuire.

Ouragan

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici