Ecoutez cet article

En encre des réactions après la marche du bloc patriotique des forces sociales et politiques. Au sein de l’UDPS, Union pour la démocratie et le progrès social le secrétaire du parti parle d’une grande distraction.

« Sous Kabila on ne pouvait pas aller dans une manifestation et rentrer vivant. Les gens du FCC ont peur qu’en cas d’élections, ils ne vont plus se taper des députés nationaux comme avant », a expliqué Augustin Kabuya avant de lancer, « on se moque d’eux. Ces sont de marches VIP qu’ils sont entrain de faire ».

Selon toujours Augustin Kabuya, le bloc FCC n’a aucune leçon a donné au pouvoir en place. Ils ont les mains remplies du sang des innocents.

« Ils ont le sang des innocents dans leur mains. Ils ne peuvent que se taire. Laissons la justice faire son travail. Si j’étais à leur place, j’allais faire le champs dans mon village au lieu de faire trop de brouilles dans les médias. Ils ont pillés ce pays », a-t-il indiqué.

Et après la marche de samedi 14 novembre, plusieurs autres manifestations publiques sont projetées. L’opposition veut désormais passer à la vitesse supérieure. Cette-fois-ci, c’est le siège de la Commission Électorale nationale indépendante qui est visée.

La Tribune Plus

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici