Ecoutez cet article

Le Président de l’Ensemble pour la République Moïse Katumbi condamne fermement l’usage de gaz lacrymogènes et tirs à balles réelles, ce mardi 18 janvier, à Lubumbashi, lors de la manifestation de l’Alliance des Forces pour me Bien-être des Congolaise (AFBC) question de réclamer la libération du pasteur Daniel Ngoy Mulunda.

« Je condamne fermement l’usage disproportionné de la force et le recours à la violence pour réprimer la manifestation pacifique organisée en faveur de la libération du Pasteur Ngoy Mulunda », a-t-il condamné.

Et de renchérir :

« Les tirs à balles réelles et l’usage intempestif des gaz lacrymogènes sont injustifiables ».

Cette marche pour libérer Ngoy Mulunda a été interdite par le maire de Lubumbashi pour raison de sécurité. Cet ancien président de la CENI, par ailleurs proche de Joseph Kabila, a été condamné à trois ans de prison ferme pour incitation à la haine tribale.

Ben Dongoko
Objectif-infos

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici