Ecoutez cet article

Jean Claude Katende, coordonateur de l’Association africaine de défense des droits de l’homme (ASADHO) s’insurge contre les conditions posées par le Procureur Général près la Cour Constitutionnelle, Jean-Paul Mukolo sur la demande de sortie de Matata Ponyo, pour se faire soigner à l’étranger.

Cet activiste des droits de l’homme donne raison à l’ancien premier ministre d’avoir refusé d’être entendu sur le dossier Bukanga Lonzo tant que le Sénat ne l’a pas permis.

« Exiger de Matata qu’il soit entendu sur Bukanga Lonzo pour lui permettre d’aller se faire soigner est immoral et contraire aux droits de l’homme. Matata a raison de refuser d’être entendu sur Bukanga Lonzo tant que le Sénat ne l’a pas permis. C’est ça l’État de droit », a écrit cet avocat sur son compte Twitter.

Dans une lettre adressée au sénateur Matata Ponyo, le procureur général près la Cour Constitutionnelle, Jean-Paul Mukolo, a estimé que rien n’empêche à l’ancien premier ministre de comparaitre en homme libre pour répondre aux questions du Ministère Public en rapport avec les enquêtes sur l’échec du projet pilote du Parc Agro-Industriel de Bukanga Lonzo.

Dans cette lettre, Jean Paul Mukolo a fait savoir que c’est après l’audition de l’homme à la cravate rouge, signe de sa collaboration avec la justice que sa demande de sortie du pays trouvera réponse favorable de la part de la Cour Constitutionnelle.

À en croire le procureur Jean-Paul Mukolo, le refus de Matata Ponyo de répondre aux invitations de la Justice risque d’être par lui interprété comme sa volonté délibéré de défier la justice de la République Démocratique du Congo.

Notez que dans un rapport, l’IGF a estimé que Matata Ponyo, ancien Premier ministre de l’ex-président de la République Joseph Kabila est le responsable numéro 1 de l’échec du projet du parc agro-industriel de Bukanga Lonzo qui a fait perdre plus de 200 millions des dollars à l’État.

Gilbert Ngonga
24h

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici