Ecoutez cet article

Au cours d’une réunion tenue ce mardi 31 août 2021 avec son homologue du Sénat, Christophe Mboso a rappelé la nécessité de la mise en place du bureau de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) pour préparer les élections de 2023.

« Nous devons aller le plus vite possible parce que nous avons un retard. Et il faut combler ce retard. Plus on traine, plus le retard s’accumule. Nous, nous voulons que les élections se tiennent en 2023. Et l’équipe de la CENI qui sera mise en place doit travailler d’arrache-pied pour que cette échéance soit respectée », a déclaré Christophe Mboso au sortir de cette rencontre avec Modeste Bahati.

Et de poursuivre :

« Nous avons parlé du dossier de la CENI, comment nous devons donner à ce dossier une orientation. Nous avons parlé également de notre famille politique, l’union sacrée. Nous allons reprendre le contact, nous allons reprendre nos réunions dans les jours à venir. L’union sacrée est une réalité politique dans notre pays. Donc nous ne nous ne pouvons pas arrêter les concertations. Nous avions des petits dossiers autour de ces réunions là. Nous les avons réglés et nous allons reprendre nos réunions »

S’agissant de la question sur la CENI, le speaker de l’Assemblée nationale a annoncé pour bientôt la convocation de la plénière d’entérinement de nouveaux membres.

« La plénière (sur la CENI) pourra avoir lieu d’un moment à l’autre. Parce que nous devons préparer le dossier et en même temps nous devons informer les honorables députés avant d’organiser la plénière. Nous avons souvent l’habitude de nous concerter en tant que majorité avant d’organiser des plénières d’une importance capitale comme celle qui concerne le dossier de l’entérinement des membres de la CENI », a martelé Christophe Mboso

Signalons que Christophe Mboso était accompagné du premier vice-président de l’assemblée nationale, Jean-Marc Kabund et du deuxième vice-président, Vital Banisize.

Abed Masiri
Africa 24 sur 24

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici