Ecoutez cet article

La dernière réunion qui a regroupé les membres de la délégation syndicale de la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) s’est terminée en queue de poisson, ce weekend à Kinshasa, apprend-on.

Ils ne se sont pas mis d’accord sur le point lié à la menace de grève, pendant cette période où l’Inspection Générale des Finances (IGF) effectue une mission de contrôle à cette entreprise publique.

Selon nos câbles , quelques syndicats de l’Administration Centrale étaient présents à cette rencontre dans un restaurant de la capitale.

Pour les dissidents de l’actuel comité de gestion, il ne sera pas question de travailler si le gouvernement ne répond pas aux préalables exigés par les agents sur leur barème salarial.

Par ailleurs, un autre groupe des syndicats constitué des « fils maisons » s’oppose catégoriquement et appelle les agents et cadres à travailler comme dans le passé en attendant l’aboutissement heureux de la mission de contrôle entamée par l’IGF pour se rassurer d’abord du bon fonctionnement de la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) . Ils estiment qu’il faut plutôt poursuivre les activités puis poser le problème aux autorités compétentes, le moment venu.

Pas d’accord avec leurs collègues, ils ont salué également la ferme détermination du ministre Patrick Muyaya et de l’actuel Directeur Général intermédiaire Freddy Mulumba de redresser les choses à cette télévision publique.

Entre-temps à Lubumbashi, plusieurs sources rapportent qu’une grève est envisagée le mardi prochain par la délégation syndicale.

« A la RTNC tout marche normalement. Cette petite agitation de Lubumbashi est encore instrumentalisée par les proches du défunt directeur Ernest Kabila trempée dans une mégestion impossible et incroyable. Bientôt l’IGF se prononce » indique un membre de cabinet du ministre de la communication et des médias.

Sylvain Mukendi
Africa 24 sur 24

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici