Ecoutez cet article

Aubin Minaku ancien président de l’assemblée nationale a déclaré que Moïse Katumbi ne sera pas tué au cas où il décidait de revenir en République Démocratique du Congo.

Déclaration faite au cours d’une interview accordée ce lundi 29 avril 2019 à Radio France Internationale, « RFI ».

« De toutes les façons, on ne le tuera jamais s’il rentre au Congo mais la loi sera toujours d’application. Il ne faut pas eusseler une décision judiciaire. Je sais qu’il y a eu plusieurs procédures mais il faut voir si, à travers toutes ces procédures, s’il est totalement absout, OK. Mais s’il y a un problème, la justice fera son travail’’, a-t-il indiqué.

Le président de la plateforme Ensemble pour le Changement a été acquitté par la Cour de Cassation le 17 avril dernier dans l’affaire Stoupis, dans laquelle il était accusé d’avoir spolié un immeuble d’un sujet grec (Stoupis).

Le mandat de prise de corps qu’avait émis la justice ne sera donc plus exécuté.

Rappelons par ailleurs que l’ancien gouverneur de l’ex province du Katanga est aussi impliqué dans l’affaire de recrutement des présumés mercenaires.

La justice soupçonne Katumbi d’avoir mis à son service plusieurs anciens militaires américains qu’il aurait fait venir dans l’ex-Katanga. Jusqu’a ce jour, seul le nom de l’américain Darryl Lewis a été cité.

Jephté Kitsita

DiaspoRDC TV

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici