Écoutez cet article

Donné pour mort politique par certains pronostics, Moïse Katumbi Chapwe n’a pourtant jamais été dans le tombeau. Si mort il y a eu réellement, alors le Chairman entend ressusciter de la plus belle des manières ce lundi 20 décembre 2021 à Kisangani. Non seulement en s’offrant un bain de foule, ce à quoi il est habitué fort de son aura, mais aussi en démontrant, une fois de plus, sa capacité à percer et à résister aux impétueux vents politiques.

Katumbi va se rendre chez les Boyomais pour lancer son parti politique, Ensemble pour le changement, alors que les conclusions de ses consultations, lancées au lendemain de l’entérinement de Dénis Kadima comme président de la CENI par le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi, se font toujours attendre. Elles sont d’ailleurs vivement attendues, tant l’enjeu principal est soit de claquer la porte de l’Union sacrée de la nation soit d’y demeurer… sans vraiment y avoir la tête ni le cœur.

Cette attitude pousse des fins observateurs de la scène politique congolaise à s’interroger sur le mutisme de Katumbi au sujet de ces consultations. Les a-t-il bouclées? A quelles conclusions est-il abouti? Que comprendre de son silence? Est-ce un consentement ou bien? Tant d’interrogations taraudent l’esprit des plus lucides dont certains, en pure kinoiserie, préviennent: « mutu abatami aleki yo na mayele ». Entendez: « qui ne se dévoile pas, est plus malin (intelligent) que toi ».

Est-ce l’ancien gouv’ de l’ex-Katanga se trouve dans cette posture? Même si la question vaut son pesant d’or, elle reste un mystère difficile à percer voire impossible.

Seul Katumbi peut y arriver, autant qu’il lui est possible ou non (c’est selon) de franchir la fameuse ligne rouge, évoquée dans sa lettre demandant au Président Félix Tshisekedi de recaler, faute de consensus entre Chefs religieux, comme avec Ronsard Malonda en 2020, Dénis Kadima et son équipe alors que ces derniers avaient déjà reçu le quitus de Mboso à l’Assemblée nationale.

Voici qu’après le Président de la République, c’est au tour de Katumbi de se retrouver devant le Rubicon. Va-t-il le traverser?

Autant de mystères qui planent sur Kisangani où le Chairman va appeler à l’engagement pour le changement. « Je vous ai promis de venir pour implanter votre parti. Je viens vous rencontrer le 20 décembre… Engagez-vous avec moi… Engagez-vous avec moi, un autre Congo est possible », a-t-il lancé dans un spot d’annonce de son passage à « Boyoma singa mwambe ».

Gabin K
Opinion-info

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici