Écoutez cet article

Moïse Katumbi estime que les évènements du 19 septembre 2016 ont contribué à « pousser Joseph Kabila » à ne pas briguer un troisième mandat.

Le 19 septembre 2016, plusieurs militants de l’opposition étaient descendus dans les rues pour manifester contre l’absence d’annonce de l’élection présidentielle par la commission électorale du gouvernement.

« Les forces de sécurité ont répondu avec une force excessive, faisant au moins 66 morts et mettant le feu à au moins trois sièges des partis de l’opposition. Certains manifestants ont aussi eu recours à la violence, passant à tabac ou brûlant vifs plusieurs agents de police. Au moins huit journalistes ont été détenus dans une tentative manifeste d’entraver le travail de reportage indépendant sur la situation », avait à l’époque relaté Human Right Watch.

« Aujourd’hui, j’appelle mes sœurs et mes frères à leur rendre hommage, prier pour ces martyrs et poursuivre leur lutte, mais fermement », a ajouté Katumbi dans un communiqué publié ce mercredi.

actualite.cd

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici